logo Naitways

6 minutes de lecture

Bâtiment intelligent : définition, avantages et enjeux du smart building

Naitways
Naitways

27 avril 2023

Partager cet article

Un bâtiment intelligent est un immeuble qui offre non seulement une gestion connectée des équipements, mais aussi des solutions à haute efficacité énergétique. Il promet ainsi un meilleur confort de vie à ses occupants. Mais au-delà de ces atouts, qu’est-ce réellement qu’un « smart building » ? Quels avantages y a-t-il à opter pour une telle construction ? Pour les entreprises, à quels enjeux répond-il ?

La définition d’un bâtiment intelligent

Un bâtiment intelligent ou « smart building » est peu ou prou un bâtiment à énergie positive intégrant des dispositifs numériques et innovants. Il peut s’agir de capteurs et d’actionneurs connectés collectant des données en temps réel, qu’ils vont transmettre à une plateforme logicielle SaaS accessible à tous les occupants de l’immeuble. Ces données permettent par la suite de mieux gérer une immotique. Celle-ci renvoie à une automatisation du pilotage à distance et en temps réel des tâches en rapport avec un immeuble, par le biais de moyens informatisés.

Concrètement, ces dispositifs technologiques injectent de « l’intelligence » dans le réseau privé du bâtiment, de sorte à améliorer ses performances énergétiques, sécuriser ses accès, avoir une connectivité Internet stable et un meilleur confort de vie, tout en minimisant ses impacts négatifs sur l’environnement.

En France, depuis l’adoption des lois Grenelle 1 et 2, toute construction nouvelle doit répondre à des normes de consommation énergétique. Les nouveaux bâtiments doivent être moins énergivores avec une consommation moyenne d’énergie primaire inférieure à 50 kWh/m²/an. Chose rendue possible avec les bâtiments intelligents.

Les avantages du smart building

De la même manière qu’une maison connectée, un bâtiment intelligent délivre de nombreux avantages à ses occupants. Il ne se cantonne pas à l’amélioration des performances énergétiques et à la réduction des dépenses en énergie primaire, mais possède d’autres avantages non négligeables.

Faire des économies d’énergie

Les bâtiments connectés ont la capacité de réduire significativement les dépenses et les gaspillages en énergie de leurs occupants. En d’autres termes, ils leur permettent d’économiser l’électricité :

  • par l’usage d’appareils de chauffage et de climatisation peu énergivores et plus vertueux ;
  • par une gestion intelligente de leurs équipements ;
  • par un ajustement de la consommation par pièce à vivre.

Cela passe, par exemple, par une amélioration de l’isolation ou l’introduction de nouvelles techniques de production (usant d’énergie propre ou d’énergie renouvelable).

Les données fournies par les capteurs aident aussi à identifier les axes d’amélioration possibles en matière de consommation énergétique.

Gagner du temps grâce à la domotique et à l’immotique

Néologisme, l’immotique renvoie aux solutions d’automatisation mises au service des occupants d’un bâtiment intelligent. Cette fonction d’automatisation permet de gagner un temps précieux pour les petites choses du quotidien. Plus complexe que la domotique, elle est capable d’améliorer le confort du bâtiment dans son entièreté et de gérer intelligemment sa consommation d’énergie.

L’immotique s’applique principalement aux domaines suivant : la sécurité (alarme, vidéosurveillance, contrôle d’accès, etc.), le confort (éclairage ou chauffage), la maintenance et l’entretien (alertes en cas de panne, prévention des opérations d’entretien, etc.), l’amélioration des performances énergétiques (surveillance, régulation, automatisation, adaptation, etc.) et la mise en réseau des services techniques par Internet, par exemple.

Gagner en confort et en sécurité

Les smart buildings sont aussi à même d’améliorer les dispositifs de sécurité de l’édifice par une gestion centralisée de ses systèmes de télésurveillance, de ses alarmes, etc. Ils embarquent, en plus, des fonctions de gestion des accès et des ouvertures. Cela renvoie à un verrouillage et à un déverrouillage appropriés aux besoins des occupants par système de reconnaissance biométrique, vocale ou NFC.

Hormis la sécurité, ces immeubles promettent en plus un meilleur confort. Ses fonctions d’automatisation et de gestion à distance facilitent la mise en œuvre de certaines actions au quotidien : éclairage, ouverture et fermeture des accès ou volets, détection en temps réel des dysfonctionnements, gestion du chauffage et de la ventilation… 

Les limites du smart building

En dépit de ses multiples atouts, le bâtiment intelligent présente tout de même certains inconvénients – ou plutôt, certaines limites. On dénote :

  • Une vulnérabilité plus accrue face aux attaques informatiques ;
  • Un coût d’installation élevé ;
  • Une connectivité constante et fiable exigée en tout temps.

Les enjeux du smart building en entreprise

Vous l’aurez compris, le principal enjeu d’un bâtiment intelligent réside dans la gestion et la réduction de la consommation d’énergie. C’est un impératif pour assurer la transition écologique du secteur du BTP. Pour cause, en dépit des dispositions de la loi Grenelle de l’environnement en 2007, les bâtiments tertiaires et les logements génèrent encore près de 50 % de la consommation d’énergie en France.

Au-delà de cet enjeu environnemental, ce type de bâtiment d’édifice peut s’avérer utile pour les entreprises souhaitant optimiser leurs coûts opérationnels de location et fournir de meilleures conditions de travail à leurs salariés.

Améliorer la qualité de vie au travail

Un smart building est à même de proposer des conditions de travail optimales aux salariés d’une entreprise de bien des manières. Il peut, par exemple, faciliter leurs accès au bâtiment par simple reconnaissance faciale. Il peut aussi leur offrir un cadre de travail à plus forte valeur ajoutée : un éclairage qui s’actionne à leur passage, une température intérieure adaptée, une meilleure qualité de l’air, etc.

Augmenter la productivité

Cet édifice intelligent contribue grandement à la mise en place d’un « digital workplace ». En effet, nombreuses sont aujourd’hui les entreprises à repenser leur mode de travail de sorte à favoriser les échanges entre salariés et à optimiser leur productivité. En ce sens, un smart building peut améliorer l’usage de leurs locaux (réservation de salle de réunion optimisée). Il offre en plus une géolocalisation des occupants et une mise à disposition des informations et des services de l’entreprise pour mieux rationaliser le travail.

Donnez de la valeur à votre bâtiment avec Naitways

En tant que chef d’entreprise, vous souhaitez en savoir plus sur ce concept croissant ? Simplifiez la gestion de votre bâtiment et facilitez le travail de vos collaborateurs avec Naitways.

Notre équipe vous propose des solutions pour répondre à vos enjeux de connectivité pour rendre votre bâtiment intelligent, notamment :

  • Un réseau très haut débit;
  • La sécurité de votre infrastructure informatique ;
  • La mobilité et la flexibilité pour connecter tous vos collaborateurs.

Le futur arrive plus vite que l’on le croit, sautez le pas maintenant !

Vous avez besoin d’aide ?

Rapprochez-vous de nos experts !

FAQ Naitways

Un bâtiment intelligent repose sur un système immotique. Ce dernier marche sur la même base que les systèmes domotiques qui consiste à automatiser le fonctionnement des appareils électriques par des moyens informatisés, en temps réel et à distance. Les smart building usent de capteurs aptes à collecter des données relatives au bâtiment : température, hygrométrie, niveau sonore, etc. À ces données peuvent s’ajouter celles collectées par la GTB ou gestion technique de bâtiment (alarmes, éclairage, vidéosurveillance, contrôle d’accès, etc.) et celles externes à l’immeuble (horaire des transports en commun, météo, etc.).

Parallèlement, ses actionneurs connectés exécutent les commandes sur les équipements électriques, ce qui permet de déclencher l’automatisation des actions.

Les smart building sont généralement des bâtiments du secteur tertiaire ou des bâtiments résidentiels. Ils intègrent des outils de haute technologie et un système de pilotage de pointe pour adapter les réglages de leurs équipements suivant les besoins de leurs occupants.

Un bâtiment intelligent se reconnaît à son isolation de haute performance, ses solutions d’autoconsommation énergétique, ses systèmes de ventilation performants, des équipements plus vertueux et moins énergivores, un calcul systématique des performances et des solutions domotiques plus développées et adaptées.

Les bâtiments tertiaires ainsi que les logements regroupent à eux seuls près de la moitié de la consommation énergétique globale en France. Ce qui rend le smart building plutôt intéressant comme alternative compte tenu de ses atouts financiers et environnementaux. Il permet d’asseoir une meilleure maîtrise et une meilleure gestion de la consommation d’énergie. Il fournit aux salariés des conditions de travail optimales ainsi qu’une vision améliorée de leur espace de travail.