Guerre entre la Russie et l’Ukraine : les risques de cyberattaques en Europe, comment se prémunir ?

Les attaques de Wiper, des puissants virus informatiques qui réduisent à néant les données informatiques, se renforcent depuis le début de la guerre en Ukraine. Contrairement à un ransomware, qui rend les données inutilisables uniquement durant le temps d’une rançon, le Wiper les détruit en totalité. La menace est persistante et avancée, le Wiper peut être un virus dormant, implanté depuis des années dans le système d’information de manière silencieuse pouvant être déclenché à tout moment.

Il faut ainsi rester vigilant car les entreprises françaises pourraient aussi en subir les effets, soit par des attaques ciblées, soit par des effets de rebond.

Une dernière cyberattaque en date a privé des des centaines de milliers de personnes ont été privées d’Internet le 24 février dernier, car un satellite couvrant l’Ukraine mais aussi l’Europe a été visé par une cyberattaque. Ainsi des dizaines de terminaux ont été rendus inopérants une heure après le discours de Vladimir Poutine, concernant l’invasion de l’Ukraine. Ces perturbations touchent également 5800 éoliennes en Allemagne et en Europe centrale.

Autre menace, les attaques par déni de service : avant même l’invasion des troupes sur le sol Ukrainien, la Russie avait déjà déployé son système de cyberarmes. Parmi elles, des attaques par déni de service distribué, qu’on résume souvent sous l’acronyme d’attaques DDoS et qui consistent à paralyser les serveurs de sites internet. Ces cyberattaques ont principalement touché des sites gouvernementaux ou des institutions ukrainiennes.

Quelques conseils pour protéger vos données

  • Appréhender les incidents de sécurité potentiels pour préparer une réponse rapide et adaptée
  • Former son personnel aux risques en leur apprenant à reconnaître diverses tactiques utilisées afin de prévenir les fraudes les plus courantes
  • Se doter de technologies de surveillance, ce qui permet de bloquer les intrusions, car les antivirus et pare-feu traditionnels ne peuvent parfois pas les contourner
  • Abandonner la sécurité de connexion classique au profit de l’authentification multifacteur (AMF)
  • Consulter régulièrement le site de l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) qui recense les alertes de sécurité
  • Des sauvegardes régulières, avec un stockage sécurisé pour limiter les risques en cas de cyberattaque

« Une bonne sauvegarde de données peut sauver. J’ai vu des PME fermer à la suite d’une demande de rançon » explique Guillaume Caron, président de VARS, dans une interview auprès de La Presse+.

Naitways vous accompagne dans la préservation de vos données

Face aux attaques de plus en plus nombreuses et des lourdes conséquences qui en suivent, Naitways vous accompagne dans la protection de vos sauvegardes.

Vos données sont précieuses, l’une des bonnes pratiques est d’héberger vos sauvegardes en dehors de vos sites, dans un lieu sûr. Pour cela Naitways a développé son propre Cloud souverain, répondant à toutes les exigences de sécurité, afin de permettre aux entreprises une externalisation de leurs sauvegardes.
Notre solution Backup As A Service vous permet d’optimiser votre stockage selon vos besoins et de payer uniquement à l’espace consommé. Ainsi, vous êtes autonomes dans la gestion de vos sauvegardes avec une visibilité complète de vos données et une disponibilité immédiate.

Vous souhaitez vous prémunir des attaques ? Vous doutez de la sécurité de vos sauvegardes sur site ou chez un prestataire ? Nos experts vous accompagnent dans la migration de vos sauvegardes vers le cloud avec des offres personnalisées.

Contactez-nous pour être accompagné dans l’externalisation et la préservation de vos données en cliquant ici.